Marc-Antoine Olivier, champion du monde du 5km en eau libre à

Aru, très esseulé après les malheurs qui ont accablé son équipe Astana (abandons de Cataldo et Fuglsang), a lâché 25 secondes dans la montée d'arrivée, une côte de 570 mètres à 9,6 %. Il a devancé le champion olympique belge Greg Van Avermaet et le Norvégien Edvald Boasson Hagen. Après son duel avec Peter Sagan en 2015, c'est au coude à coude avec Michael Matthews qu'il a gravi cette difficulté.

Le " régional " de l'étape aurait dû être Alexandre Geniez, ex-vainqueur d'étape à la Vuelta. Si chaque jour de course peut coûter la victoire finale à un ou plusieurs leaders, les autres types de coureurs devraient avoir leur carte à jouer durant les trois prochains épisodes. Van Avermaet lui s'est incliné face à plus fort: "Il n'y a pas vraiment de déception quand tu es battu par un garçon comme Matthews". Les Thomas (Voeckler et De Gendt) se sont retrouvés à deux pour quelques kilomètres avant que le Belge n'ait raison du Français. J'ai pu me redresser et savourer la victoire au Tour de France. Le Français Romain Bardet garde sa troisième place à secondes du Britannique. Dimanche 16 juillet, le peloton dispute une nouvelle étape, longue de 189,5 km, pour les baroudeurs entre Laissac-Sévérac l'Église (Aveyron) et Le Puy-en-Velay (Haute-Loire). Au classement général provisoire, Froome précède désormais Aru de 19 secondes.

Fabio Aru a perdu son maillot jaune, au profit de Chris Froome lors de la 14e étape du Tour de France.

Ausgabe: